Enjoy Art, Collection & Culture

Highlights

C’est un peu l’agora des fondations. Depuis sa création en 2014, la World Art Foundations a rassemblé près de 350 fondations d’art privées du monde entier pour les mettre en réseau et jouer la carte de la « synergie » selon sa directrice, Clare Hindle : « Notre programme d’adhésion WAF Members permet à toutes ces fondations d’avancer ensemble, dans le cadre d’objectifs communs et de valeurs partagées. Il renforce le transfert de compétences et d’expériences et permet d’apporter à nos membres l’opportunité de collaborations futures. »

Les fondateurs de la WAF: Helena Stork, Peter Deckers & Vicente Todolí lors de l’interview du Directeur artistique  à Pirelli HangarBicocca, Milan, au milieu de l’installation permanente d’Anselm Kiefer ’Seven Heavenly Palaces’.

La liste est éminente. La Fondation Maeght, la Fondation PHI, la Fondation Henry Moore ou encore la Fondation Cartier font partie de ce réseau international. Leur objectif ? Faire connaître à un plus large public que leurs visiteurs habituels leurs missions, leurs collections d’art et leurs programmes éducatifs. « De nombreux sujets sont abordés sur la plateforme en ligne que nous avons mise en place en 2020, explique la directrice de WAF. Nous sommes ravis de la rapidité avec laquelle nos membres se sont emparés de ce programme. »

Ce hub n’est pas sans faire penser à des poupées russes. Car à l’origine de ce projet international, il y a également une fondation à but non lucratif. En 2007, l’artiste et galeriste Herman Krikhaar (1932-2010) et avec son épouse l’historienne d’art Helena Stork, ont créé la Fondation Herman Krikhaar. Épaulée dans cette entreprise par Peter Deckers, directeur et commissaire de prestigieuses institutions culturelles, ils sont  partis du constat que toutes les personnes qui se lançaient dans l’aventure d’une fondation d’art privée étaient mues par une passion commune. Il ne manquait plus qu’une plateforme pour les rassembler. « Le projet a été fondé par deux personnes extraordinaires qui avaient déjà l’expérience de la gestion de leur propre fondation, ajoute Clare Hindle. Très vite, ils ont mis en place le réseau de ces fondations qu’ils voient comme un archipel d’îles isolées. »

Avec un programme annuel riche et variés, la plateforme WAF met régulièrement en lumière leurs fondations membres avec un programme de TV en ligne constitué d’entretiens avec les fondateurs et directeurs des institutions, mais aussi des architectes. On y croise Adeline von Fürstenberg, Bernar Venet ou encore Bice Curiger, directrice de la Fondation Vincent Van Gogh à Arles.

« Nous discutons de leurs visions, de leurs motivations, des œuvres d’art clés qu’ils conservent et leurs projets d’avenir, énumère Clare Hindle. C’est une manière unique de partager leur passion et leur collection avec le public. »

Comments are closed.