Matthieu Ronsse est un jeune artiste belge représenté par la galerie Almine Rech. Pour chacunes de ses expositions, cet artiste gantois passe la dernière nuit avant le vernissage dans la galerie. C’est là, dans cet espace-temps tendu, qu’il crée ou finalise des œuvres, et que tout se joue. Rencontre.

Pour moi, une exposition, c’est comme un accident. Tout est toujours le fruit du hasard. En passant une nuit dans la galerie pour l’accrochage, je crée une nouvelle situation en quelques heures. J’arrive avec des objets, des vêtements portés dans l’atelier.

Vous peignez avec une technique classique.
J’essaie de maîtriser les techniques de peinture classiques mais j’y ajoute aussi des choses, des erreurs et des éléments actuels, comme un DJ qui mélangerait Wagner et Dean ou Blunt.

En 2013, vous avez exposé chez Almine Rech Brussels.
Pouvez-vous nous raconter votre nuit dans la galerie ?
J’avais fait préparer une toile de 5 x 6M peinte en noir. J’ai travaillé au pastel sec une partie de la nuit pour réaliser une grande marine. Le travail au pastel a mis de la poussière colorée partout sur le sol. A un moment, pris de colère, j’ai découpé la toile de haut en bas. Elle a formé comme un grand rideau de théâtre. J’aime ces moments de crise, provoquer ces états d’instabilité qui créent un moment de doute dans le processus de création. J’aime ce qui suit. Ce fut un acte qui venait des tripes. Après la colère, le sujet apparaît. C’est une prise de risque puisque si ça ne marche pas, c’est le déluge !

La galerie vous a laissé passer la nuit là et vous a fait confiance ?
Oui ! C’est formidable de sa part de laisser cette possibilité à l’artiste : la liberté de douter. En ce sens, les galeries sont aussi des espaces d’art.

Matthieu Ronsse est né en 1981 à Courtrai. Il a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de Gand. Il vit à Gand.

CREDIT PHOTO : Installation views of “Project Room”, featuring works by Matthieu Ronsse et Johan Creten, January 17 – March 02,2013, Almine Rech Gallery Brussels. © Matthieu Ronsse et Johan Creten – Courtesy of the Artists and Almine Rech Gallery

Leave A Reply