Enjoy Art, Collection & Culture

Highlights

L’art s’y déguste comme un bon vin. À une encablure d’Aix-en-Provence face au massif du Lubéron, le vaste domaine vinicole Château La Coste cultive la vigne en biodynamie et l’art avec exigence. Racheté en 2004 par le discret, mais puissant homme d’affaires et collectionneur irlandais Patrick McKillen, le vignoble de 230 hectares situé au Puy-Sainte-Réparade a été transformé en un luxueux complexe abritant un centre d’art, une librairie, un hôtel haut de gamme et des restaurants gastronomiques gérés par Gérald Passedat et le chef argentin Francis Mallmann. Amateurs éclairés et stars de l’architecture comme de l’art contemporain s’y bousculent : Jean Nouvel a conçu les chais, Frank Gehry, le pavillon de musique et Renzo Piano, le pavillon d’exposition. Jean-Michel Wilmotte signe les galeries d’exposition réhabilitées dans les anciens chais provençaux, tandis que Tadao Ando accueille le public avec un aérien bâtiment de verre, de métal et de béton se reflétant dans les plans d’eau.

La prouesse n’est pas qu’architecturale, car le fondateur cultive aussi bien le sens du détail que de la démesure. Dès 2004, Paddy McKillen a en effet invité de grands noms de l’art contemporain et du design pour qu’ils laissent libre cours à leur imagination et installent une œuvre à l’emplacement de leur choix au beau milieu des vignes. Quinze ans plus tard, il résulte de cette carte blanche hors-norme un parcours 36 œuvres permanentes en pleine nature que les visiteurs découvrent entre deux dégustations de blanc, de rouge ou de rosé – on est en Provence après tout. Sur fond de garrigue et de ceps se dévoilent les sculptures et installations de Louise Bourgeois, Richard Serra, Alexander Calder, Sean Scully et Lee Ufan pour ne citer qu’eux.

Château La Coste décline également toute une programmation annuelle d’expositions temporaires. Ont été mis à l’honneur Sophie Calle, Hiroshi Sugimoto et Ai Weiwei, les Îles Singulières de Jean-Michel Othoniel et les œuvres sur papier de Jean-Michel Basquiat. En 2019, le domaine accueillait « Jean Prouvé, l’âme du métal », une exposition consacrée au mobilier et aux éléments d’architecture du grand designer provenant de la collection privée de Laurence et Patrick Seguin. D’ailleurs, la Maison Prouvé/Rogers initialement exposée dans le pavillon de Renzo Piano a rejoint le parc de la Villa La Coste et se loue depuis comme une suite hôtelière de prestige. Art, luxe et volupté en solution tout-intégré.

Comments are closed.