L’exposition « Figures on a Ground, Perspectives on Minimal Art », proposée par la Fondation CAB dans son espace à Bruxelles, se tiendra du 10 juin au 12 décembre 2020, nous a précisé sa directrice, Eléonore de Sadeleer.

Consacrée au minimalisme, cette exposition donne à voir le travail d’une quinzaine d’artistes, toutes des femmes, dont certaines pionnières du mouvement que sont Agnes Martin, Carmen Herrera, Gloria Graham, Mary Obering ou Meg Webster, mais également des artistes contemporaines, telles Tauba Auerbach, Claudia Comte ou Ariane Loze, qui s’inscrivent dans leurs démarches ou, a minima, s’en inspirent.

Meg Webster ©2014 Alessandro Zambianchi

« C’est une exposition qui nous tient tout particulièrement à cœur parce que nous l’avons curatée nous-mêmes, de A jusqu’à Z », indique Eléonore de Sadeleer, précisant que les œuvres présentées proviennent en majorité de collections, d’institutions, de galeries et des artistes, attendu en outre que quelques-unes vont produire des pièces spécifiques, voire in situ, comme Sonia Kacem, Anna-Maria Bogner, Ariane Loze et Claudia Comte.

©Tauba Auerbach

« Il nous semblait important d’explorer les relations ou les associations entre ces artistes et leurs œuvres, d’explorer l’art minimal en élargissant les associations qui peuvent généralement être attribuées à ce mouvement, plutôt que d’insister sur le fait que toutes les artistes retenues étaient des femmes, précise la directrice de la Fondation CAB. Il nous semblait plus subtil et pertinent d’amener le public à s’intéresser à ce mouvement, né dans les années 1960 en réaction à l’expressionnisme abstrait, à travers ces diverses approches que sous le seul angle que toutes ces artistes soient des femmes. »

La fondation a été créée en 2012 par le collectionneur Hubert Bonnet et s’emploie à la promotion de l’art minimal et conceptuel en Belgique et à l’international.

Hubert Bonnet – Credit: Bilan CH

Comments are closed.