Onze espaces pour 11 collections bruxelloises, c’est ce qu’offre à voir la Centrale for contemporary art jusqu’au mois de mai. Loin de toute tentative d’inventaire, l’exposition ne prétend ni à l’exhaustivité, ni à la hiérarchisation des collections. C’est l’occasion de se plonger dans 11 univers très différents, particuliers et personnels.

Du collectionneur patrimonial au petit collectionneur solitaire, en passant par la galeriste qui a acheté au fil du temps des œuvres à ses artistes pour les soutenir, leur profil est varié. Cette expo et le succès qu’elle génère est sans doute l’occasion de faire comprendre aux instances politiques qu’une approche plus participative, intégrant les collectionneurs serait une excellente option de travail.

Carine Fol, directrice artistique de la Centrale et commissaire de l’exposition:

L’objectif de cette exposition est de tenter de cerner la personnalité de chaque collectionneur. Certains m’ont laissé choisr les œuvres, d’autres avaient une idée bien précise de ce qu’ils voulaient montrer. Plusieurs ont demandé à rester anonymes.

Nous présentons plus de 240 œuvres de 230 artistes. C’est dire que cela brasse large en terme de générations et démarches d’artistes parfois mondialement connus ou peu connus. Cette accumulation d’œuvres a permis de montrer la diversité des approches. Et c’est passionnant. Ce qui m’a frappé, ce n’est pas l’aspect décoratif des œuvres mais l’intensité de l’échange que j’ai pu avoir avec les collectionneurs.”

Au vernissage, la Centrale a accueilli 1100 visiteurs ! Un succès d’excellente augure ! 

Private Choices – Centrale for contemporary art
Jusqu’au 27 mai 2018
centrale.brussels

Leave A Reply